• Home
  • La méthode N-ASS

La méthode N-ASS

L’autre façon d’apprendre…
Il existe une façon, désormais bien connue, la méthode N-Ass® (Neuro-Assimil).

Définition et contours de la méthode N-Ass®.

La méthode N-Ass® consiste à apprendre, non pas à partir des processus pédagogiques d’intégration/restitution collectifs actuellement utilisés au sein de l’Education Nationale, mais à partir des capacités individuelles propres à tout un chacun. Cette méthode est basée sur des tests de personnalité permettant à la fois de se connaitre et d’orienter ses besoins émotionnels et intellectuels.

Mise en œuvre de la méthode.

A un moment ou à un autre, tout un chacun a pu rencontrer des difficultés d’apprentissages, ponctuelles, plus fondamentales…

En réalité, ces difficultés sont étroitement liées à des croyances distillées, volontairement ou non, dans nos cerveaux d’enfants et ce, le plus souvent par la haute autorité. Il est probable que cette assertion puisse vous interpeller, voir vous déstabiliser. Et pourtant…

On aurait donc attendu jusqu’à aujourd’hui pour voir les choses autrement ? Le constat est clair et sans appel !

Après plus de 10 ans de recherche autour des concepts d’apprentissage, de transmission et de pédagogie  (Les Neurosciences, La Programmation Neuro Linguistique, L’hypnose, L’Ennéagramme, L’ Ikigai, le Talent, les Multi-potentiels, les Systèmes scolaires en France et à l’étranger, les Formats d’Apprentissage, les personnalités accomplies…)

Nous faisons pourtant le cruel constat suivant :

Un enfant en échec scolaire devient un adulte en prostitution émotionnelle permanente. Bien sûr, ces mots sont forts et choquants mais ils dépeignent cependant, une réalité bien plus que prégnante.

Prenons l’étude des orphelins de l’ère de Ceausescu en Roumanie, elle est éclairante.

Elle démontre 15 ans après, que sur un panel d’enfants dotés à leur libération d’un QI quasi identique :

– Les enfants restés en orphelinat avaient un QI compris entre 70 et 80. 

– Les enfants placés en famille étaient eux dotés d’un QI compris entre 80 et 90.

Nous ne pouvons que constater que la présence d’amour et de lien social est un des déterminants les plus puissants au déploiement des intelligences chez l’être humain. Il apparait également comme primordial et remarquable, de souligner cette interdépendance qu’entretiennent, d’une part, amour et lien, et d’autres part, intelligence.

Les graines de l’Intelligence ne donnent fruit que dans un terreau d’Amour et de Lien.

Nous savons désormais qu’il existe plusieurs formes d’intelligences :

Les Intelligences Emotionnelles, Collectives, les Multi-intelligences et bien d’autres formes encore non découvertes et non reconnues.

Nous portons nos croyances parfois avec certitude et pourtant, elles viennent impacter et biaiser notre vision de nous-même et du monde. En ce sens, elles peuvent être pour nous un fardeau dont il est parfois difficile de se séparer. Ces croyances deviennent un obstacle au développement de soi-même, bloquent notre propre évolution (élévation) et nous condamnent à un cloisonnement coercitif. Dans les situations les plus critiques, ces croyances peuvent faire sombrer jusqu’à l’abandon de soi. 

Les écailles des Croyances Limitantes enkystent jusqu’au jaillissement de l’Intelligence.

Nous avons 60 000 pensées et habitudes par jour et 98% sont les mêmes qu’hier. 80% de ces pensées sont négatives.

Avons nous vraiment le contrôle conscient de notre devenir ?

Le Conscient traite 2000 bit/sec, l’inconscient traite lui 400 000 000 000 bit/sec.

La conclusion cruelle de ce constat, c’est la perte du contrôle de notre propre personnalité, de notre volonté et de notre libre arbitre.

Il est donc chose aisée à comprendre que nous sommes nous-mêmes notre pire ennemi, le cerveau, sous le joug de ses croyances, ne donnera pas l’impulsion, le déclic au nécessaire changement. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de le contraindre à ouvrir son spectre de pensées, de méthode, et de schéma. Il faut changer de logiciel !

Pour que le Petit Prince du Conscient puisse vivre ses rêves,  il doit réédifier la forteresse du Maître Masqué de l’Inconscient 

La réassurance de notre personnalité (le besoin d’avoir raison ou le fait de  donner une justification vis à vis de certains nos comportements néfastes ou certaines de nos souffrances par exemple) active notre SAR « Système d’Activation Réticulaire ».

Le SAR contrôle l’éveil et l’attention, il est le filtre entre le conscient et le subconscient. Il a pouvoir de décision et d’action sur ce qui mérite, ou pas, notre attention. Le SAR, aujourd’hui bien identifié scientifiquement, agit également en corollaire du regard que nous portons actuellement sur nous-même, du sentiment du bien être ou du mal être qui nous habite, et il travaillera en fonction de la couleur qui lui est imprimée par notre conscient. Il constitue donc une merveilleuse porte d’entrée et l’outil incontournable de première nécessité pour venir stimuler et éveiller vos nouvelles disponibilités cérébrales. 

Assis à la droite du Conscient tel un Chevalier Féal, à la lisière des Royaumes du Conscient et de l’Inconscient, le SAR est l’Artisan au service de votre Vie !  

Ces nouveaux plans d’action constituent donc de nouveaux schémas de pensées. Ils forment, tout simplement, les fondations, le socle et le New Deal nécessaires à notre cerveau afin que ce dernier dispose d’une toute nouvelle capacité à traiter et à intégrer les apprentissages.

Nous avons une responsabilité dans ce monde, transmettre le meilleur de nous-même.

Il ne s’agit pas ici d’un énième poncif désuet. Être et embrasser son chemin de vie est un devoir, non seulement personnel, mais aussi eu égard aux générations futures. Que ceux qui arrivent et qui se doivent de prendre leur place puissent le faire dans les meilleures conditions possibles !

Maithe Quintana

 

Offcanvas

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.